Samedi 18 juillet 2009 à 2:23

T'as le coeur qui rouille.


Tes yeux se brouillent, et tout ça c'est du rêve qui se dépouille.
Et quand tu sens sa main sur ta peau, et ses lèvres sur les tiennes, tu ne sais pas si c'est Toi, si c'est Lui, si c'est rien, alors tu fermes les yeux, tu renfermes tes bras autour de ses épaules, tu verrouilles, et ses mains se serrent sur ton corps, te serrent contre son corps. T'enferment au corps à corps.
Tu voudrais dire tellement.
Mais c'est sa peau que tu épelles, son regard que tu déchiffres, son visage que tu lis comme une aveugle lit du Braille, ses mains que tu murmures du bout des lèvres. 
Tu écris l'espace.


A humble monkey with the heart of a king


Par knc83 le Jeudi 3 septembre 2009 à 13:42
J'aime bien ce texte ><
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://ce-qui-reste.cowblog.fr/trackback/2878328

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast